deputes.jpg

             

              Blida a connu une vague de chaleur sans précédente en fin de ce mois d’Aout. Selon la météo la température avoisinait les 46 degrés et cela pendant quatre jours. Le feu avait embrasé toute la forêt de Béni-Ali, laissant derrière lui que des cendres. Les langues de feu ont atteints même les versants de Bou-Arfa et de Soumaa ce qui a rendu la situation encore plus alarmante et apocalyptique. A vue d’œil des hectares de forets étaient en flamme. Il était donc, insupportable pour les bliddeens de marcher en ville, et tout le monde avait une pensée, en ce moment la, aux familles démunies et aux malades qui suffoqués sous la chaleur.

   deputes1.jpg

         

        Quand a moi ma pensée est allée du coté de nos députes de la ville. Ou  étaient  ils donc ? Probablement en vacance sous les climatiseurs entrain de s’inquiéter du retard dans le versement de leurs annuités. Selon les informations que j’ai recueillies aucun d’eux ne s’est déplacé sur les lieux pour s’inquiéter de la situation et partager les moments difficiles que vivent leurs électeurs. Il aurait été au moins préférable pour eux de faire un geste envers eux en leur rendant visite ou simplement de rendre visite aux hôpitaux pour s’enquérir de la situation des malades en quête de visite. Un geste de bienfaisance envers eux aurait au moins remonté leur cote  électorale  en leur offrant au moins des rafraichissants, pour ne pas demander plus et qui ne coute pas chère devant les salaires qu’ils perçoivent  grâce a eux.           

 Heureusement que des âmes charitables de la société civile ont pris relais en offrant le peu qu’ils ont aux malades.