img2081.jpg        

  C’est une tradition au sein de l’association El Irched oua Islah. Elle organise chaque année durant ce mois sacré de ramadhan les restaurants du jeûne (Iftar Essaime). Cette opération contribue, selon les organisateurs, à consolider les liens sociaux entre les différentes classes de la société et à promouvoir l’élan de solidarité envers les démunis.

   29.jpg  La première initiative a été initiée, en 1989, par cheikh Mohamed Bouslimani (Allah yarhamou), en collaboration avec les jeunes bénévoles de l’association. A cette époque, la distribution des repas chauds se faisait  au niveau de la gare routière de la ville de Blida qui se trouvaient mitoyenne au stade de Brakni. Vu l’exiguïté de l’endroit pour aménager une cuisine, cheikh BOUSLIMANI avait  sollicité l’aide d’une femme généreuse qui habitait tout proche de la gare routière pour préparer les repas du jeûne chez elle.  Cette dernière, dont le nom était HADJA BAYA, avait accepté avec enthousiasme et fierté cette mission. Et depuis ce temps elle avait toujours honoré cette mission jusqu’à sa mort en l’an 1999. C’était une femme de grande sagesse et de bonté à tel point qu’elle s’est mise au service des pauvres et des nécessiteux en récoltant des dons en nature auprès des bienfaisants pour les redistribuer a l’occasion des fêtes de L’Aïd et la rentrée scolaire dans les quartiers les plus déshérités tels que Ben-Achour, Sidi-El-kebir, Maramane, Ladjdale et mimeche. 

Quand aux jeunes bénévoles, provenant d’univers socioprofessionnels différents, venaient chaque après midi, après la prière de Asr, organiser les tables et servir les repas chauds.

 img2097.jpg

Parmi ces jeunes il y avait aussi, un talentueux militant de la cause à savoir : Khair-Eddine BENARBIA qui avait émergé du groupe par son dévouement à la cause et sa persévérance dans cette action pieuse.  Même son mariage ne l’a pas entravé de suivre cette mission, il a pu mobiliser sa femme, en l’occurrence NAHNAH Fadhela, pour se ranger a ses cotes et continuer ensemble  sur le chemin du cheikh Bouslimani.

img2078.jpg 

Après la mort du cheikh en 1993, ce couple a pris le flambeau. Cela fait plus de 17 ans que ce couple n’a pas jeuner chez lui. Sa femme a pris les commande de la cuisine et lui la gestion de cette opération.  

 img2074.jpg

 Interrogés sur cela ils ont répondu «  notre plaisir est de rendre heureux les malheureux, en leur offrant une table garnie de chorba et de chtetha »

   img2096.jpg    

  Aujourd’hui, cette noble initiative a trouvé un écho favorable au sein des blidéens a tel point qu’un notable de la ville s’est présenté au niveau du siège de l’association pour mettre son restaurant durant ce mois de ramadhan a sa disposition. Il s’agit de la pizzeria « LIVERPOOL » qui se trouve à coté de la mosquée BEN-BADIS de Blida. Plus de 150 repas et une cinquantaine de couffins en moyenne, sont servi quotidiennement grâce aux dons des bienfaiteurs ou des acteurs économiques locaux.

       D’après Anas Ibn Malek on a dit au Prophète : « Laquelle des charités est meilleure ? » « La meilleure des charités, dit-il, est celle accomplie pendant le Ramadan« .

img2080.jpg

       Je n’ai pas voulu prendre en photo les demandeurs de repas ainsi que les personnes qui viennent casser leur jeune après la prière du maghreb  pour ne pas toucher à leur sensibilité.