blasonblida.jpg

La commune de Blida vient de mettre en place un système d’information numérisée concernant le retrait des actes civils (Actes de naissance, de décès, de mariage…).  C’est une opération qui a commencé par scanner tous les registres des actes, pour ensuite construire une base de données informatisée. Le premier acte enregistré date depuis 1879 et le dernier est celui de la fin de 2007, soit une inscription de 129 ans de vie, en attendant les deux années restantes très prochainement. 

Pour information utile, l’année 1879 comptait 438 actes de naissance, suivi de l’année 1880 436 actes, et ainsi de suite jusqu’à l’année 2007 où on a enregistré 13.340.  En tout, la commune de Blida, entre 1878 et 2007, a enregistré 395.672 actes de naissance. 

Ces informations sont d’une grande utilité, si au moins elles sont prises en compte dans la gestion future de notre ville en matière de prévision des infrastructures de base, des demandeurs d’emploi futur, de logement, de loisir…. 

Un partenariat avec l’Université Saad Dahleb de Blida, en particulier l’institut de sociologie  « filière démographie » serait profitable pour notre commune pour une exploitation rationnelle de ses données en vue d’apporter des éléments de réponse dans les stratégies prévisionnelles de développement de notre commune. 

Si aujourd’hui, la commune de Blida compte aux environs de 165.000 habitants, il n’en demeure pas moins que cette dernière est confrontée à de multiples difficultés en termes d’aménagement du territoire, de population active occupée et de gestion des ressources humaines et des conditions de vie décentes pour ses citoyens.   

Toujours est-il, je tiens à saluer cette initiative de gestion informatisée laquelle serait un pas important pour une utilisation adéquat de ces données en plus des facilités qu’elle offre pour le retrait des actes.