Education

Articles archivés

Sensibilisation à « la vie en vert »

Créé par le 02 fév 2008 | Dans : Education

p22.gif

Un programme est présenté ce mardi à Dar Dounia de Blida à l’occasion de la tenue d’une série d’interventions portant sur la thématique de « L’éducation environnementale : source du développement durable », organisée par l’association Chlorophylle.

M. Benouared et Mme Messahel insisteront respectivement sur les actions à entreprendre et les budgets dont dispose le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme dans le cadre de la protection de la nature et de l’environnement dans un cadre associatif. « Apprendre pour agir », le thème abordé par M. Benouared, ex-député, fera ressortir d’abord un constat des plus négatifs – l’inconscience des citoyens constituant la société civile – puis insistera sur la volonté d’agir qui doit animer les gens à tous les niveaux, en débutant par le foyer familial jusqu’à à la première grande cellule de la vie en collectivité, la commune.Transmettre ensuite le savoir environnemental aux fins de la transformation du citoyen en éducateur et, enfin, savoir se poser les questions adéquates à travers des ateliers de réflexion. « Sensibiliser, éduquer, alerter » seront les actions que développera l’intervenant.

p11.gif

Le cadre du ministère fera la différence entre « éduquer l’enfant, le jeune et sensibiliser le citoyen », et donnera lecture des associations et des universités ayant bénéficié de budgets conséquents dans le cadre de recherches et d’actions entreprises ou à entreprendre à partir de projets présentés et financés par l’Union européenne dans le cadre de ONG 2. L’objectif primordial de cette journée d’études pouvait se résumer sur la meilleure manière d’intéresser les jeunes enfants à la protection de l’environnement et à la concrétisation des projets en voie de finalisation. Etre écocitoyen n’est pas difficile, pourvu que cela commence tôt.

Une expérience originale dans le grand Sud algérien a fait également l’objet d’une intervention de M. Semmadi, actuel directeur de la culture au niveau de la wilaya de Blida et ex-cadre du ministère installé dans le Tassili. Lui-même étudie la possibilité de faire intervenir plusieurs forces étatiques afin d’organiser des séjours éducatifs au Sahara pour les jeunes de Blida.

L’expérience nationale unique de la défense et la protection de l’environnement par le théâtre ont également fait l’objet d’une intervention par M. Chalane, président de l’association le Petit théâtre où le personnage Dounia, la Terre, est en danger de disparition. La sensibilisation des tout-petits se fait par le jeu scénique et « les enfants collent aux personnages », précisa M. Chalane. Les recommandations issues de la journée d’études feront l’objet d’un recueil. 

A. Mekfouldji ( Journal El-Watan du mercredi 30 Janvier 2008)

Education environnementale

Créé par le 26 jan 2008 | Dans : Education

 aa1.gif

           Le mardi 29 janvier sera organisé la deuxième journée d’études de l’association chlorophylle sous le thème l’éducation environnementale source de développement durable. Selon le président de l’association cette journée a pour but de sensibiliser les acteurs de la société civile sur la nécessité de vivre en harmonie avec son environnement. Plusieurs chercheurs et universitaires seront présents  pour donner des communications et débattre la problématique de ce concept qui se trouve être nouveau. Moi je serai présent a cette journée avec une communication : Education environnementale : apprendre pour Agir  j’essaierai de présenter le concept, ses objectifs, sa finalité et ses acteurs….

la ruée vers les cours particuliers

Créé par le 03 oct 2007 | Dans : Education

23762.jpg

               Chaque rentrée scolaire, les parents d’élèves sont tarabustés par leurs enfants afin de les inscrire dans des cours particuliers, donnés par leurs enseignants. Jadis je me rappelle que les cours particuliers étaient donnés aux élèves de classe d’examen uniquement pour les matières de base et plus particulièrement la matière mathématiques. Il y avait le professeur Ledjehed pour les classes de brevet et M Ferhat pour les classes de terminale.     

            Aujourd’hui, les cours particuliers sont donnés de l’enseignement primaire jusqu’au secondaire et dans toutes les matières y compris l’histoire et la géographie. Devant cette ruée vers les cours du soir, les parents d’élèves trouvent beaucoup de difficultés, sur le plan financier, à suivre cette mode qui est en plein prolifération. Si certains jugent cela bénéfique pour améliorer le niveau d’enseignement de nos élèves moi je considère que L’explosion du commerce de ces cours particuliers est un signe patent de la dégradation avancée de notre système d’enseignement  

Les cartables ne cessent de s’alourdir

Créé par le 16 juin 2007 | Dans : Education

        

          Aujourd’hui, je me suis rendu à l’école primaire pour retirer les carnets scolaires de mes enfants. Le lieu était agréable à voir : il y avait des enfants partout entrain de courir de joie en montrant leurs résultats à leurs parents ou entre eux. Les instituteurs étaient aussi ravis d’en finir avec le tableau et la craie en remettant leur tablier dans les armoires en attendant l’année scolaire suivante. Il y avait une ambiance très familiale ou chacun de son cote était content des résultats. Dommage que je n’avais pas en main mon appareil de photos.

           Le directeur de l’école avec qui j’avais entretenu une discussion de plus d’une heure dans son bureau sur le devenir de nos enfants suite aux différentes reformes entreprises par le ministère de l’éducation m’avait fait cette remarque que j’avais trouvé très intéressante de la mettre dans mon blog et qui résume un peu l’état de santé de notre école. 

« Les tableaux de l’école ne cessent de blanchir 

 et les têtes et les cartables de s’alourdir »

  cartab3.jpgcartab1.jpgcartab2.jpg

        je me rapelle,  qu’à notre époque, un cartable à main nous suffisait pour ranger les affaires de la journée. Certains de nos collegues de classe portaient des serviettes à main tellement qu’on avait peu d’affaires à porter. Cela n’a pas empeché que notre niveau d’enseignement etait plus meilleur que nos enfants.

Aujpourdhui,  le nombre de manuels scolaires ne cessent d’augmanter, les cartables se sont alourdis pour passer d’un cartable à main, à un sac au dos pour en finir à un cartable à roulettes. Mais est ce que la lourdeur de leur cartable  se traduit par  une lourdeur de leur connaissance scientifique ?

      

la simpson |
:: The 0utsider :: |
RESUME D'UNE VIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mission Quechua 2007
| LE BLOG DE SIR STEPHEN
| ALAIN BESSON SAINT MARTIN D...